Guide pratique : description du profil de sol agricole

Profil de sol

Profil de sol réalisé dans le cadre du projet Progrès Sol à Senarclens le 05.09.2019 dans une parcelle de trèfle blanc et violet. Photo: Emilie Carrard (Proconseil)

Observer le sol est à la base de la production végétale. Le profil de sol est l’outil de diagnostic le plus complet qui soit, permettant de déceler la plupart des problèmes, et surtout de les prioriser. Il permet d’appréhender la notion de « fertilité » du sol, qui est la condition nécessaire pour assurer une production de qualité à long terme.

Dans cette optique, un guide a été spécifiquement développé pour accompagner les agriculteurs lors de l’évaluation d’un profil de sol. Ce guide doit servir à poser un premier diagnostic de l’état de son sol. Pour connaître son outil de travail, il faut prendre le temps de l’observer, de le toucher, de le sentir et de le comprendre dans en profondeur.

L’expérience s’acquiert en rapprochant ses observations avec celles d’autres agriculteurs, et en se posant les questions suivantes : (i) quel est l’état « naturel » de mon sol ? Il peut être utile d’observer les autres sols de la région (prairie permanente, forêt à proximité). (ii) Quelles sont les pratiques agricoles qui ont conduit à son état actuel (rotations, travail du sol, amendements, etc.) ?

Lorsqu’un problème est détecté dans le profil de son sol ou que le profil ne permet pas de comprendre une vigueur insuffisante des cultures, il peut être utile de compléter le diagnostic par des analyses chimiques (MO, P, K, Mg, voire micronutriments, polluants) ou biologiques (vers de terre, biomasse et activité microbienne).

Au-delà du diagnostic, les solutions à un problème méritent une réflexion approfondie. Par exemple, déceler une compaction est assez facile, mais la planification d’un décompactage mérite d’être soigneusement préparée (faire un essai, vérifier le résultat avant de l’appliquer sur toute la parcelle).

Les impacts de la production végétale sur les sols agricoles sont importants, aussi en Suisse (compaction, érosion, lessivage, etc.), mais il existe également de nombreux sols cultivés et en très bon état. Maintenir la fertilité de son sol, ressource fragile et non-renouvelable, pour nourrir la population actuelle et les générations futures, assurer les multiples fonctions environnementales et vivre de sa production ne sont pas des objectifs inconciliables, bien au contraire !